Chaque année, au 1er Novembre, débute le Movember. Son objectif est de sensibiliser l’opinion publique aux problèmes de santé rencontrés par les hommes (dépression, isolement…) ainsi qu’à la lutte contre les cancers masculins comme ceux de la prostate et des testicules.

Pourquoi « Movember » ?

En 2003, deux hommes Australiens se lancent un défi : réhabiliter le port de la moustache pour aborder la question des cancers de la prostate et des testicules qui touchent la population masculine. Ainsi naît le Movember dont le terme est issu de la contraction entre « Mo » qui signifie moustache en Australie et de « November », ou Novembre en anglais, mois alors consacré à l’initiative.

Pourquoi sensibiliser aux cancers masculins ?

Les cancers de la prostate et des testicules sont deux maladies qui touchent fréquemment les hommes. 1 homme sur 8 développera un cancer de la prostate avant ses 75 ans. Le cancer des testicules, même s’il ne représente que 1 à 2% des cancers masculins, est le premier dont souffrent les 15-35 ans. La sensibilisation porte alors sur leur dépistage précoce qui réduit de manière considérable leurs risques de létalité.

Le Movember cherche aussi à sensibiliser aux problèmes liés à la santé mentale, parfois oubliés et pourtant importants. La dépression masculine est souvent incomprise de l’opinion publique et même de la personne qui en souffre. Ainsi, la dépression touche environ 10 % des hommes et 20% des femmes. Néanmoins, les conséquences de la dépression masculine sont non négligeables. En effet, le taux de suicide résultant de cette maladie est 4 fois plus élevé chez l’homme que chez les femmes (soit 510 000 décès recensés chaque année dans le monde).

Comment participer au « Movember » ?

Pour le comprendre, il convient d’établir le vocabulaire spécifique au mouvement. Sont appelés les hommes y participant les « Mo Bro ». Chaque « Mo Bro » est invité, lors de la journée du « Shave down », à se raser une dernière fois avant de se laisser pousser la moustache durant le mois de Novembre. Les « Mo Sisters » sont les femmes qui soutiennent la cause d’une autre manière (ou non !).

Outre cet activisme pileux, toute personne peut participer au mouvement en effectuant un don à la Movember Foundation qui finance activement la recherche médicale. Les fonds récoltés permettent aussi de financer le Plan d’Action Global soit 1200 programmes répartis dans 21 pays et portant sur quatre thèmes majeurs : le cancer de la prostate, le cancer des testicules, les problèmes de santé mentale et l’inactivité physique (dont les conséquences représentent le quatrième facteur de risque de mortalité dans le monde).

Le Movember en 2020

Le Covid-19 a accru le risque de létalité des cancers de la prostate et des testicules en raison de la diminution des dépistages réalisés. Certains hommes négligent l’apparition des premiers symptômes et tardent à se faire dépister. De plus, la crise sanitaire actuelle a augmenté les problèmes de santé mentale rencontrés par les hommes. Cela est notamment dû à l’isolement lié aux mesures mises en place pour stopper la propagation du virus. La Fondation Movember, inspirée par une étude menée par le Social Research Centre, a observé une nette détérioration de la santé mentale chez 21% des hommes interrogés lors des premières semaines de la pandémie ainsi que l’apparition d’un sentiment accru de solitude pour 27% d’entre eux.

L’importance du Movember n’a jamais été aussi grande qu’aujourd’hui.

 

ALORS, SOUTENEZ LA CAUSE !

 

Photo : Movember organisé par notre association en novembre 2019 en collaboration avec le salon « Le Monde Addict » de Roubaix.

Categories: Movember

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *